Réseaux sociaux

Saint Jean

FREN

Vétéran de la scène techno/rave française, Jean égraine ses premiers mixes au début des années 90.

Alors étudiant à l’école d’architecture de Lyon il y rencontre Patrice Moore avec qui il intègre rapidement la team Man Machine fondée par V. Carry (Nuits Sonores). Alors que les soirées techno commence a être de plus en plus répandues dans la région, Jean rejoint la joyeuse troupe de l’agence de booking Tekmics.

Avec ses comparses de l’époque ( Miloch, Miss Kittin, Stephanovitch, …) il côtoie la fine fleur de l’électro dans les soirées majeures (Futuria, DragonBal, Amplitudes, ...) et se produit dans les clubs mythiques des années 90 ( le Rex, le Terminal Export, La Laiterie, Docks des Suds…)

Au début des années 2000 il prend un peu de distance avec la musique pour se consacrer pleinement à sa deuxième passion: l’Architecture

Fin 2010 le collectif Buena Onda lui propose de reprendre les platines et de recommencer l’aventure. Quand on a connu l’épopée des raves françaises, dur de renoncer à une telle proposition…