Réseaux sociaux

Cora M

FREN

Après avoir étudier le solfège dans sa jeunesse, Coralie Monnier met de coté le piano, puis le synthé en faveur des platines.

Baignant dans la musique électronique depuis son plus jeune âge, Cora M. apprend à mixer à l’âge de 17 ans. Attirée par la minimale Allemande et aujourd’hui la scène roumaine, elledéveloppe son style bien à elle, loin de tous les stéréotypes.

Elle exprime sa musique à travers des djs comme Zip, Margaret Dygas, Francesca Lombardo,tInI, Mayaan Nidam, Soul Capsule, Masomenos... d’où elle puise son inspiration.En bref, un mélange de Deep Micro House mélant des sonorités groovy & planante au travers d’une sélection pointue de tracks avant gardistes. Ses rythmes se perfectionnent au fil du temps, dans des bars, clubs et afters Montpelliérains comme la Villa Rouge, le break club, le Yaka, L’antirouille, le Zoo, mais également à Barcelone ou elle va poser ses platines pendant 2 ans (Macarena club, Input Club, ..).

Installée à Crans Montana depuis 2 ans, elle était résidente au Cry d’Er Club d’Altitude, haut lieu de musique électronique en Suisse, qui accueille notamment le festival du Caprices. Elle a fait les warm up de nombreux artistes qui sont venu se produire au club (Kerry Chandler, Michel Cleis, Djebali, Damian Lazarus...).

Aujourd’hui, elle jongle entre la Suisse et la France, et vient de signer avec le collectif Lyonnais Humaa.

Côté production, elle se rend plusieurs fois par an à Berlin où elle travaille avec le collectif Melt Down. Elle est actuellement en recherche de label pour sortir ses premières tracks.